Sommaire

Conclusion

Accessibles par de nombreux moyens, les ports du GPIO ouvrent l’accès du GPIO au monde physique. Ils sont relativement faciles à paramétrer aussi bien en lecture qu’en écriture. Le nombre restreint de ports GPIO disponibles et leurs limitations en tension et en intensité ont amené le développement de nombreuses cartes d’extensions qui offrent :

  1. De nombreuses entrées/sorties.

  2. Des entrées/sorties analogiques.

  3. La possibilité de commander des puissances plus importantes.

  4. L’utilisation des bus SPI, I2C ou 1-Wire.

Le chapitre suivant présente quelques-unes de ces cartes parmi les plus connues.