Sommaire

Les erreurs non critiques

Il faut savoir que PowerShell permet de définir son comportement face aux erreurs de plusieurs façons :

  • Globalement : c’est-à-dire pour tout le script ou pour l’étendue en cours (cf. chapitre Variables et types de données) grâce à la variable de préférence $ErrorActionPreference

  • Sélectivement : c’est-à-dire que pour chaque commandelette le comportement peut différer. Ceci est rendu possible grâce à l’utilisation d’un paramètre qui est commun à toutes les commandes. Ce paramètre se nomme -ErrorAction.

1. Variable de préférence : $ErrorActionPreference

Intéressons-nous pour l’instant à la « variable de préférence » (c’est ainsi qu’on appelle les variables qui stockent les préférences des utilisateurs) $ErrorActionPreference.

Elle peut prendre les valeurs suivantes :

Valeur

Description

SilentlyContinue

Le script s’exécute sans afficher d’erreur même s’il en rencontre.

Continue

Le script continue s’il rencontre une erreur et l’affiche (valeur par défaut).

Stop

Le script s’interrompt s’il rencontre une erreur. Dans ce cas toutes les erreurs deviennent des erreurs critiques.

Inquire

Lorsqu’une erreur survient, un prompt demande à l’utilisateur ce qu’il doit faire (continuer, continuer en mode silencieux, arrêter ou suspendre). ...