Les erreurs non critiques

Il faut savoir que PowerShell permet de définir son comportement face aux erreurs de plusieurs façons :

  • Globalement : c’est-à-dire pour tout le script ou pour l’étendue en cours (cf. chapitre Variables et types de données) grâce à la variable de préférence $ErrorActionPreference

  • Sélectivement : c’est-à-dire que pour chaque commandelette le comportement peut différer. Ceci est rendu possible grâce à l’utilisation d’un paramètre qui est commun à toutes les commandes. Ce paramètre se nomme -ErrorAction.

1. Variable de préférence : $ErrorActionPreference

Intéressons-nous pour l’instant à la « variable de préférence » (c’est ...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EI2CPOWFOL.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
La gestion des erreurs
Suivant
Les erreurs critiques