Sommaire

Focus sur la stabilité des équipes

Quelle que soit la nature du projet, son organisation, sa méthode, il est toujours préférable d’avoir une équipe stable plutôt qu’une équipe dont les membres varient périodiquement. Ce n’est pas lié à l’activité, mais à la nature d’un groupe en tant qu’entité émotionnelle, c’est-à-dire un petit nombre de personnes qui ont des interactions sociales fréquentes et récurrentes. L’instabilité structurelle d’une équipe modifie son cycle de vie.

Dès qu’un membre est retiré ou ajouté à une équipe, celle-ci repasse immédiatement au stade Forming, même si elle était auparavant au stade Performing. Par exemple, une équipe de développement de six personnes travaillant ensemble depuis plusieurs semaines est arrivée à son stade Performing et sa vélocité est stabilisée autour de 90 points de vélocité par Sprint. Un manager décide d’ajouter un membre à cette équipe pensant qu’elle passera ainsi à 105 points de vélocité. À la fin du Sprint, il est furieux de voir que la vélocité de l’équipe culmine à 65 points. Non seulement celle-ci n’a pas augmenté, mais elle a diminué. Plusieurs facteurs expliquent cette déconvenue : ...