Sommaire

Conclusion

Une légende urbaine est une rumeur qui se répand rapidement et qui a valeur de vérité. Dans le cadre des technologies cloud, les quatre légendes urbaines décrites dans les pages précédentes font surtout écho à la peur de l’inconnu. Elles font aussi appel à des concepts qui sont mal connus. La sécurité informatique est complexe et l’explosion des malwares dont la prolifération passe par Internet contribue à l’amalgame cloud et insécurité.

Faisons le parallèle entre la peur de l’avion et l’insécurité perçue du cloud. Logiquement et statistiquement, il y a plus d’accidents de voiture que d’avion (en 2017, l’aviation commerciale n’a eu aucun mort, pour la toute première fois de son histoire, de quoi ramener les statistiques à zéro), mais émotionnellement, un crash d’avion est plus « grave ». Logiquement et statistiquement, une donnée ou une application sont plus sécurisées dans un centre de données de cloud public, mais émotionnellement, le piratage des comptes de Yahoo! ou l’attaque contre le Libéria est plus « grave ».

Le talon d’Achille du cloud c’est la connexion Internet. Tout comme celui de la distribution électrique ou d’eau, c’est le réseau. Une fuite, un transformateur défaillant ou une coupure ...