Sommaire

Principes de communication interprocessus

Nous avons étudié dans les chapitres précédents différents mécanismes permettant à des processus de communiquer entre eux, pour échanger des données et pour se synchroniser. Il s’agit des tubes et des fichiers projetés en mémoire, pour les données, des signaux et des verrous de fichiers, pour la synchronisation.

D’autres mécanismes plus élaborés ont été mis en place au cours de l’évolution des systèmes de type Unix : les segments de mémoire partagée, les files d’attente de messages et les sémaphores.

Les sockets, mécanisme d’échange de données en local, mais surtout à travers un réseau, font l’objet du chapitre suivant.

1. IPC System V et IPC POSIX

D’abord implémentés dans le cadre d’Unix System V, le système Unix développé par ATT, ces mécanismes de communication interprocessus (Inter Process Communication) ont ensuite été revus et améliorés pour la normalisation POSIX. C’est la raison pour laquelle, bien que les deux ensembles, IPC System V et IPC POSIX, proposent les mêmes types de fonctionnalités, Linux, comme la plupart des systèmes de type Unix, supporte les deux.

On considère généralement que les mécanismes IPC POSIX sont plus simples à programmer ...