Sommaire

Cordons optiques actifs Cordons optiques actifs

1. Raison d’être des cordons optiques actifs

Dans les centres informatiques, que ce soient des centres de données (data center), des entrepôts de données (data warehouse ou mammoth data center) ou des centres de calcul hautement performants (high performance computing - HPC) équipés de supercalculateurs, les cordons reliant les diverses unités de calcul et de stockage ont suivi deux évolutions majeures :

  • d’une part, de simples éléments passifs, ces cordons sont devenus des équipements actifs, jouant un rôle sur le signal transmis ;

  • d’autre part, la régulière montée en débit de transmission les a fait évoluer du support cuivre vers la fibre optique.

À titre indicatif, l’augmentation de la puissance de calcul des centres de calcul hautement performant type HPC est telle que l’on ne parle plus que de calculateurs téraflopiques, c’est-à-dire dont la puissance de calcul est supérieure au téraflop (un milliard de milliards d’opérations en virgule flottante par seconde). Ces machines se présentent sous forme de grappe de plusieurs milliers de serveurs (computer cluster) à relier entre eux et aux unités de stockage et autres équipements divers.

Par exemple, en novembre 2018, les trois ordinateurs les plus puissants au monde étaient le Summit d’IBM (2,4 millions de cœurs, 143 500 TFlop/s), ...