Gestion du gestionnaire de session

1. Connexion par le terminal

Sur un terminal texte comme dans le cas du serveur, le programme traitant la connexion a pour nom login. Il peut être relancé une fois une session démarrée mais uniquement par le root. Sa configuration se trouve dans le fichier /etc/login.defs et se modifie par la valeur de ses directives.

En annexe, les terminaux accessibles sont énumérés dans le fichier /etc/securetty. Debian Stretch utilisant les stratégies apportées par PAM (Pluggable Authentication Modules), il est aussi possible de modifier le comportement de la commande login avec le fichier /etc/pam.d/login. Ce fichier contient dans l’ordre la détermination des paramètres pour :

  • l’authentification avec common-auth.

  • le compte avec common-account.

  • la session avec common-session.

  • le mot de passe avec common-password.

2. Détails des gestionnaires graphiques existants

Le gestionnaire graphique de session (ou Display Manager) s’occupe sur un poste de travail de la connexion pour le système X Window et propose le choix de l’environnement de bureau. Sous Debian, lightDM est installé par défaut avec Xfce. Les environnements de bureau majeurs comme GNOME et KDE s’accompagnent de leur propre gestionnaire de session, respectivement GDM et KDM pour les deux cités.

En fait, il faut ne pas confondre deux choses : le gestionnaire de connexion et le gestionnaire de session. Toute l’ambiguïté vient du fait...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_RI9DLIN.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Gestion du démarrage par GRUB
Suivant
Gestion de la session utilisateur