Sommaire

Pourquoi parler d’éditeurs de texte ?

Un shell script, c’est un fichier texte brut. Plus précisément, c’est une retranscription dans un fichier de ce que l’on taperait directement dans un shell. Par conséquent, il est nécessaire de connaître au moins un éditeur de texte afin de pouvoir écrire des shell scripts. Il existe de très nombreux éditeurs de texte, certains étant dédiés à certaines tâches et certains étant généralistes.

Précision importante : on parle ici d’éditeurs de texte, pas de traitement de texte. Il faut oublier Microsoft Word, OpenOffice, LibreOffice et tous les logiciels de ce type : l’objectif avec ces logiciels est la mise en page, ce qui est totalement incompatible avec les scripts. Bien sûr, il est tout à fait possible de sauvegarder des fichiers en texte brut à partir d’un traitement de texte, mais son interface est totalement inadaptée.

Caractères de contrôle et CRLF

Les systèmes d’exploitation que vous utilisez s’appuient tous sur le codage ASCII des caractères, norme définie dans les années 60. Ce codage définit 128 codes à 7 bits, chacun de ces codes représentant un caractère, imprimable ou non.

Différentes normes (appelées « ASCII étendu ») définissent un total de 256 caractères (codage sur 8 bits), ...