Sommaire

Introduction

Le mode texte est un peu austère mais offre bien des possibilités. La distribution Raspbian Jessie démarre en mode graphique pour plus de convivialité.

Sous Windows, une interface graphique unique est proposée, même si elle est personnalisable. Les distributions Linux reposent toutes sur un noyau qui dialogue avec le monde extérieur en mode texte. Les créateurs d’une distribution choisissent les interpréteurs de commande qui vont permettre à l’utilisateur de dialoguer en mode texte. Ils choisissent également, parmi la large palette d’interfaces disponibles, celle qui semble le mieux convenir à leurs objectifs.

Les possibilités sont vastes ; voici quelques interfaces graphiques parmi les plus utilisées :

  • Enlightment est un environnement graphique et un environnement de bureau. Il fonctionne sur les PC et notebooks mais également sur les appareils portables, tablettes et smartphones. Cet environnement est personnalisable, d’une extrême simplicité, et permet l’utilisation des fonctions les plus avancées. L’apparence des fenêtres est très travaillée et rappelle l’interface Mac OS X.

  • GNOME est l’un des environnements de travail les plus répandus. Mais ce n’est pas qu’un environnement graphique : il est installé avec une quantité importante d’applications incluses. D’origine, GNOME comprend un logiciel de messagerie, un visionneur ...