Principe du DAG DAG

Le DAG repose sur certains composants du service de cluster de Windows Server. La création d’un DAG entraîne la création d’un objet pour la ressource du cluster dans l’annuaire avec son adresse IP ainsi que la déclaration des composants réseau pour le heartbeat et l’utilisation des modèles de quorum du service. Cependant, la gestion des processus de basculement dans un DAG n’est pas opérée par un composant Windows mais par un composant propre à Exchange : l’Active Manager. Résumons les principales caractéristiques d’un DAG :

  • Jusqu’à 16 nœuds, donc jusqu’à 16 copies d’une même base de données (une active et quinze passives).

  • Les membres d’un DAG doivent être des machines membres d’un même domaine Active Directory, mais potentiellement dans des sites différents.

  • Réplication au niveau de la base de données (les groupes de stockage ayant disparu).

  • Coexistence avec d’autres rôles Exchange : un serveur Mailbox membre d’un DAG peut également héberger les rôles CAS et Hub.

  • Flexibilité de déploiement : un serveur membre d’un DAG se voit déployer les services de cluster Windows Server. Contrairement à Exchange 2007 où le serveur devait être préparé pour ce rôle de serveur de boîte aux lettres en cluster dès l’installation...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_ei10excs.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Configuration des rôles CAS et HUB
Suivant
Configuration du DAG