Cartes d’extension

Ce sont des modules conçus spécialement pour le micro:bit. Ils sont beaucoup plus simples à utiliser, car il n’y a pas de problème de branchement. En contrepartie, vous perdez la liberté de choisir quels sont les ports que vous utilisez.

1. LAMP:bit LAMP:bit

La carte d’extension ressemble un peu au STOP:bit du même fabricant, Kitronik (cf. chapitre Entrées et sorties - Actionneurs - Feu tricolore à 3 états).

Le LAMP:bit est composée d’une LED blanche de 10 mm (reliée à la broche P0 et à une résistance de 47 Ω) et d’un phototransistor (reliée à la broche P1 et à une résistance de 10 KΩ).

images/05-30.png

LAMP:bit de Kitronik (https://shop.mchobby.be/fr/)

Il ne serait pas très difficile de fabriquer un module équivalent avec une breadboard et quelques composants de base. Mais la carte se fixe solidement au micro:bit avec les cinq vis fournies (ou même seulement quatre, puisque la broche P2 n’est pas connectée). Vous n’avez pas à vous préoccuper des problèmes de faux contacts, de mauvais branchements ou de courts-circuits. Si vous animez un atelier avec des enfants, vous appréciez certainement cet avantage.

a. Principe de fonctionnement

La résistance du phototransistor diminue quand il est exposé à la lumière. Autrement dit, il laisse plus facilement passer le courant s’il est éclairé. Le phototransistor...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_LFMIC.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Modules
Suivant
Moteurs à courant continu