Conclusion

Vous avez pu voir à travers ce chapitre qu’il existait de multiples façons d’administrer des machines à distance (RPC, WinRM, SSH) et qu’en fonction de votre contexte de sécurité et des systèmes d’exploitation que vous avez à administrer, vous ne procéderez pas toujours de la même façon.

PowerShell 6 a fait un énorme bond en avant en nous offrant la possibilité d’administrer des machines Linux et Mac OS avec une déconcertante facilité, notamment depuis la prise en charge de SSH.

Ceci étant, tout n’est pas forcément rose, car vous avez pu vous rendre compte que rebondir d’une machine à une autre relève parfois du défi ! Gageons qu’à l’avenir Microsoft nous propose des solutions plus faciles à mettre en œuvre qu’aujourd’hui.

Quoi qu’il en soit, le dilemme n’est pas simple car s’opposent d’un côté la facilité d’administration et de l’autre la sécurité. Vaste sujet…

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EI2CPOWFOL.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Communications à distance sur SSH (PowerShell Core uniquement)
Suivant
Trouver les comptes d'ordinateurs périmés dans AD DS