Présentation de l’architecture

1. CDB et PDB

Depuis la version 12c, avec l’architecture Multitenant, vous pouvez concevoir votre base de données pour qu’elle soit une base de données conteneur (container database - CDB) qui va inclure une ou plusieurs bases de données dites "enfichables" (pluggable database - PDB).

Le terme multitenant pourrait être traduit en français par "multi-locataire", illustrant ainsi le fait qu’une base de données conteneur "héberge" plusieurs "locataires" que sont les bases de données enfichables.

Le schéma suivant présente de façon simplifiée l’architecture d’une base de données conteneur avec son instance :

images/16RI01N19.png

Une base de données conteneur est composée obligatoirement d’un conteneur racine (Root ou CDB Root) et d’une base de données enfichable d’amorçage (Seed ou PDB Seed), et de zéro ou plusieurs bases de données enfichables "utilisateurs" (PDB), dans la pratique au minimum une puisque c’est dans une PDB "utilisateur" (simplement appelée PDB dans la suite) que seront créés les objets des applications (tablespace, tables, index, utilisateurs, etc.).

Pour un utilisateur ou une application, les PDB apparaissent logiquement comme des bases de données distinctes traditionnelles complètement isolées les unes des autres.

Dans la terminologie utilisée...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_RI19CORAA.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Vue d'ensemble
Suivant
Création de la CDB et des PDB