Sommaire

Test de l’installation avec pgbench

L’utilitaire pgbench, qui est livré dans les contributions de PostgreSQL, permet de tester une installation en évaluant un nombre de transactions par seconde. Ceci permet ainsi de mesurer les améliorations apportées par un changement dans la configuration.

Il utilise une base de données, dans laquelle il crée des tables et les remplit avec des données, dont la quantité est précisée à l’initialisation. Puis, lors de la phase de test, pgbench envoie des transactions et compte le nombre de transactions par seconde, en fonction de différents paramètres comme le nombre de connexions ou le nombre de transactions concurrentes.

Les tests peuvent se dérouler dans une base de données dédiée, nommée pgbench créée avec la commande suivante :

[postgres] $ createdb pgbench

Puis, la commande suivante permet d’initialiser la base pour les tests :

[postgres] $ pgbench -i -s 10 pgbench

L’option -i active l’initialisation et l’option -s est un facteur multipliant, permettant d’insérer plus de données, ici avec un facteur 10.

Ensuite, le test peut être lancé avec la commande suivante :

[postgres] $ pgbench -c 10 -t 30 pgbench  
starting vacuum...end.  
transaction type: TPC-B (sort of)  
scaling factor: 10  
number of clients: 10  
number of transactions per client: 30  
number of transactions actually processed: ...