Sommaire

Donner toute son importance à la question documentaire

Les systèmes d’information, et particulièrement ceux des organisations à activités multiples, sont extrêmement complexes. Ils se construisent par apports successifs de briques allant du hard au soft, conçues indépendamment de toute cohérence d’ensemble, et intégrées au fil de l’eau dans le SI. Ainsi, même si elle est documentée par le fabricant ou l’éditeur, la démarche d’intégration d’une nouvelle brique dans le SI comporte la plus souvent une dimension empirique, qui consiste à tester différents paramétrages jusqu’à trouver (provisoirement ou non) le bon. De même, la résolution d’incidents s’appréhende comme un mix qui capitalise sur l’expertise des intervenants, sur les résolutions passées, et sur un savoir-faire d’investigation qui est intimement lié à la personne de l’intervenant. On comprend ici l’importance de la question documentaire pour la construction et la maintenance d’un SI complexe : documentation initiale, associée au produit ; documentation de l’intégration dans le SI et des différentes évolutions de la configuration ; documentation des incidents et des réponses qui y ont été apportées ; documentation de maintenance et de mise à jour ; documentation du patrimoine ...