Couches et environnements d’exécution Couches Environnements d’exécution

Le déploiement d’une fonction Lambda nécessite le packaging du code et de toutes les dépendances, dans une archive qui, dans les exemples présentés tout au long de cet ouvrage, était soit un ZIP, soit un JAR soit un uberjar. Et on a vu que l’impact du démarrage à froid sur les fonctions Lambda était d’autant plus important que l’était la taille de cette archive. C’est là que la notion de « couche » intervient.

Une couche est une partie de l’artefact courant, mais qui fait l’objet d’un déploiement séparé de celui des fonctions Lambda proprement dites. En quelque sorte, c’est un concept similaire à celui de « couche » Docker. Si on considère, par exemple, que les dépendances d’un artefact sont constantes, on peut envisager leur déploiement séparé, en tant que couche à part, si bien que toutes les fonctions Lambda ayant besoin de ces dépendances pourraient faire l’objet d’une autre couche supérieure venant se superposer sur la première.

Lors du chapitre Les fonctions Lambda et Eclipse Microprofile nous avons présenté Eclipse Microprofile et son implémentation Quarkus. Cette librairie consiste en plusieurs centaines de classes et interfaces pour une taille totale de quelques centaines...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv-EIAWSL.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
VPC (Virtual Private Cloud)
Suivant
Conclusion