Sommaire

Un SDSI en perpétuel renouvellement

S’il embarque nécessairement un plan d’action, le SDSI ne peut se réduire aux actions elles-mêmes. Il doit également prendre en considération les jeux d’interactions qui, d’un objet formel et fini, en font un objet en perpétuel renouvellement. Dans la logique de l’analyse systémique proposée par la méthode 2MSI, cette dynamique résulte tout d’abord des interactions entre les briques du système, et ici, en l’occurrence, entre les actions qui incarnent les axes directeurs associés à chaque brique. Ainsi, la réalité commerciale ou technologique d’un contrat signé pour concrétiser une action afférente à l’axe directeur d’une brique va conduire à modifier la formulation de l’action associée à une brique qui lui est corrélée. De ce point de vue, l’opérationnalité du SDSI réside plus dans sa dynamique de changement que dans un plan d’action par essence figé. La dichotomie axe directeur/action trouve ici toute son utilité en ce qu’elle ouvre la possibilité de conserver des invariants stratégiques, les axes directeurs, tout en faisant vivre leur déclinaison sous forme d’actions qui ont toute latitude pour évoluer.

Au mouvement qui naît des interactions entre briques, il faut ajouter celui généré ...