Introduction

L’ensemble des fibres optiques unimodales peut être découpé en deux grands types :

  • Les fibres optiques unimodales classiques qui, à l’origine, dans les années 1980, ont été développées et installées dans les réseaux de communication des opérateurs. Puis, elles ont trouvé leur place dans des réseaux d’entreprises étendues telles que les aéroports, campus universitaires, hôpitaux... Aussi, elles devaient et doivent impérativement répondre à des normes reconnues internationalement afin d’assurer la connexité et l’interopérabilité entre tous ces réseaux et la compatibilité avec l’ensemble des équipements passifs ou actifs (cf. section suivante : Organismes de normalisation).

    Ces fibres optiques unimodales classiques, très connues sous leurs références G.652 à G.657, sont présentées à la section Panorama des fibres unimodales classiques.

  • Les fibres optiques spécifiques, dont certaines sont dédiées à des applications particulières, catégorie des fibres optiques spéciales (FOS) et d’autres, plus récentes, pour l’évolution des réseaux. Ces dernières, fruits de recherches visant à accroître sans cesse les débits, sont les fibres multicœurs (multicore fiber - MCF) et les fibres à...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EP3FIB.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Fabrication des fibres optiques
Suivant
Organismes de normalisation