Exemple de workflow Workflow

Pour utiliser la méthode Git-Flow efficacement, il est préférable de nommer ses branches avec les termes anglais. De cette manière, tous les développeurs (français ou étrangers) seront capables de comprendre le schéma rapidement. De plus, utiliser les noms anglais favorise la compatibilité avec des outils s’interfaçant avec un dépôt en mode Git-Flow.

Avec la méthode Git-Flow, tous les merges doivent être effectués en désactivant l’avance rapide avec l’argument --no-ff de la commande git merge pour que chaque merge produise un commit. Cela permet d’avoir un historique plus clair et non pollué par les avances rapides.

Voici une vision schématique des branches composant un historique dans un dépôt géré par la méthode Git-Flow :

images/08E01.png

Le schéma ci-dessus représente le dépôt utilisé pour le chapitre Scénario d’équipe. Le dépôt contient un projet nommé improllow-up. Ce projet permet aux entreprises de suivre plus efficacement les tâches de leurs salariés.

Voici l’enchaînement des étapes du dépôt représentées par le schéma :

  • C1 (master) : premier commit du projet. Ce commit ajoute la base du projet dans le dépôt (version v1.0.0).

  • C2 (develop) : création de la branche develop. Après ce commit, les deux branches...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EP2GIT.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Un système de gestion des branches
Suivant
Git-Flow intuitif grâce à Tower