Conclusion

Les grandes crises, comme celle de la pandémie COVID-19, sont toujours un facteur d’accélération de l’innovation. Cette crise n’a fait qu’accroître le développement du digital learning et souligner l’importance des soft skills, des compétences transversales, et notamment des compétences digitales.

Aujourd’hui, le digital learning a beaucoup de défis à relever, dont celui, primordial, de la qualité pédagogique et de la prise en compte de la formation informelle dans les processus d’apprentissage, mais il est déjà entré dans tous les dispositifs et actions de formation.

Les technologies se multiplient et se simplifient, elles viennent ainsi enrichir l’alternance souhaitable et la panoplie des modalités.

Nous vous avons exposé tout au long de cet ouvrage les différentes étapes de réalisation d’un projet digital learning.

Aujourd’hui, de nouvelles approches émergent, de nouveaux outils, de nouveaux concepts qui permettront d’enrichir l’apprentissage en ligne.

La technologie est là et elle aura toujours de l’avance. La formation à distance n’exploite pas aujourd’hui toutes les technologies disponibles. Beaucoup de choses restent à inventer pédagogiquement dans un monde où la mutation numérique s’accélère dans tous les domaines (privés et professionnel).

L’information...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_SOB4DLEAR.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
L’apport des technologies
Suivant
Mise en situation