Sommaire

Disques et partitions sous Linux Linux:disques et partitions

Dans le système Linux, les disques n’apparaissent pas directement dans le système de fichiers (l’arborescence) comme sous Windows. L’accès aux disques et aux partitions se fait à travers des fichiers spéciaux qui servent d’interface entre le système et le périphérique.

1. Identification des disques sous Linux

Un disque externe USB, branché sur une machine tournant sous Windows, est détecté et apparaît sous la forme de partition dans le gestionnaire de disques. Ces partitions se nomment F:, G: ou autre selon la première lettre disponible en dehors de celles réservées pour les lecteurs locaux.

Sous Linux, un disque apparaît dans le dossier /dev, sous la forme d’un fichier spécial, permettant au système d’accéder au disque.

Les disques IDE (Integrated Drive Electronics = disque dur à électronique intégrée) reliés à la carte mère des PC par une nappe à 40 fils prennent le nom de hda, hdb… dans le dossier /dev. Ils sont remplacés depuis quelques années par les disques SATA (Serial Advanced Technology Attachment = liaison série en technologie de pointe).

Les disques SATA ou les disques SCSI (Small Computer System Interface = interface pour petit système informatique) sont nommés sda, sdb… dans le dossier /dev.

2. Identification des partitions sous ...