Organisation du stockage à l’intérieur d’un tablespace

1. Principes Tablespace:organisation du stockage à l’intérieur

L’organisation du stockage à l’intérieur d’un tablespace peut être résumée par le schéma ci-après.

images/10ri01.png

À l’intérieur d’un tablespace, le stockage est organisé en segments contenant une ou plusieurs extensions (extents), une extension étant un ensemble de blocs Oracle contigus.

Lorsqu’un segment est créé dans un tablespace, Oracle lui alloue une ou plusieurs extensions dans un des fichiers de données du tablespace. Lorsque l’espace initialement alloué est plein (suite à l’insertion de données par exemple), Oracle alloue une nouvelle extension au segment, et ainsi de suite. Toutes les extensions allouées à un segment sont dans le tablespace de création du segment, mais pas obligatoirement côte à côte, ni forcément dans le même fichier de données (si le tablespace est composé de plusieurs fichiers de données). Lorsqu’un segment est supprimé, les extensions qu’il occupe sont libérées et rendues disponibles pour d’autres segments. Des créations/suppressions fréquentes de segments dans un tablespace peuvent donc conduire à une fragmentation de l’espace disponible dans ce tablespace. Segment Tablespace:fragmentation...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_RI19CORAA.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Tablespace permanent
Suivant
Tablespace temporaire