Sommaire

Les blocs OneGPIO

L’extension OneGPIO ajoute sept blocs aux blocs classiques.

Attention, bien qu’il soit fait mention de "pin" dans les blocs, il s’agit bien de la numérotation GPIO qui est utilisée. En effet, ces blocs sont pourvus d’un menu déroulant pour définir "la Pin" sur laquelle est connecté le composant. Or, la numérotation possible est comprise entre 2 et 27, c’est-à-dire les numéros GPIO. La nomenclature Pin, quant à elle, proposerait une numérotation comprise entre 1 et 40. (cf. Le chapitre L’extension Simple Electronics - Les ports GPIO).

images/13LF03.PNG

Pour une connexion à distance sur le serveur, il vous faut renseigner l’adresse IP de votre Raspberry. 

images/13LF04.PNG

Ce bloc est pourvu de deux menus déroulants pour définir :

  • le numéro du GPIO utilisé pour le contrôle de composant ;

  • l’état du GPIO, c’est-à-dire 0 (éteint/ Off) ou 1 (allumé/ On).

Il fonctionne de la même manière que le bloc set gpio () to output () de l’extension Raspberry Pi GPIO.

images/13LF05.PNG

Ce bloc est utilisé pour générer des impulsions de type PWM (Pulse With Modulation / modulation de largeur d’impulsion) pour faire tourner un moteur à rotation continue et gérer sa vitesse. Il est pourvu de deux zones :

  • Un menu déroulant pour définir le GPIO sur lequel est connecté le composant afin de lui permettre de gérer ...