Sommaire

La sous-traitance logicielle

Processus concernés : SAM/AGR.1,AGR.3/HIS.ACQ.4, AS.ACQ.3,11.

Images/p140.png

Humour sur la sous-traitance logicielle

Le but du processus de sous-traitance logicielle est de gérer l’achat de produits, logiciels ou services auprès de fournisseurs.

Les exigences générales

Il est nécessaire de définir une politique pour l’exécution du processus concernant l’établissement, le maintien et le respect des accords avec les fournisseurs (CMMI.GP 2.1). Un processus adapté à l’entreprise doit être documenté ainsi que ses relations avec les autres processus (SPICE.GP 3.1.1, SPICE.GP 3.1.2). Les adaptations possibles sur les projets sont connues et utilisées (SPICE. GP 3.2.1).

Le but du processus est clair et les mesures ou vérifications nécessaires à son évaluation de performance sont définies (SPICE.GP 2.1.1, SPICE.GP 2.2.1, SPICE.GP 3.1.5).

La planification des activités associées doit être documentée dans le plan de développement logiciel (ou dans le plan de gestion des fournisseurs) ou gérée directement par le service achats (CMMI. GP 2.2, SPICE.GP 2.1.2).

Les moyens nécessaires pour l’exécution du processus et son contrôle (SPICE.GP 3.2.5) doivent être définis et mis à disposition par la hiérarchie : ressources humaines (quantité, rôle et compétence), listes de fournisseurs privilégiés, ...