Conclusion

Nous avons vu dans la première partie que le comportement des apprenants a changé. L’apprenant d’aujourd’hui a des comportements bien spécifiques, et très différents de ceux d’hier.

Par ailleurs, l’apprenant adulte ayant ses propres caractéristiques et son propre style d’apprentissage, il peut paraître complexe de construire un parcours de formation destiné à une cible large. Mais justement le digital learning, les technologies comme l’IA de plus en plus utilisée permettent d’individualiser les parcours. Les neurosciences avancent également et les nouvelles connaissances acquises viennent enrichir les possibilités du digital learning.

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_SOB4DLEAR.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Le modèle VARK
Suivant
Introduction