Sommaire

Livrer un produit fini

Pour une fois, nous ne nous appuierons pas sur le guide Scrum en premier lieu pour comprendre les enjeux et donc envisager les moyens à mettre en œuvre, mais sur une publication de Jeff Sutherland (auteur de Scrum) datant de 2012. Ce document, traduit en français, a le mérite d’expliquer en détail les raisons qui ont amené Ken Schwaber et Jeff Sutherland à recommander certaines pratiques de Scrum, dans le but de maximiser les chances de pouvoir livrer un produit fini.

Pour livrer efficacement un produit potentiellement livrable à la fin du Sprint, l’expérience a montré que :

1. Il doit y avoir un Product Owner qui fournit à l’équipe une liste claire de priorités cohérentes et figées pour la durée d’un Sprint. Des décennies d’expérience en ingénierie logicielle ont montré que donner à une équipe de développement plusieurs priorités ou changer les priorités pendant une itération entraîne des décisions retardées et des retouches excessives. La réduction de plus de 50 % de la productivité de ces équipes est la norme. De nombreuses équipes de développement ont doublé leur productivité au cours du premier mois de mise en œuvre de Scrum en résolvant ce problème.

2. Le Product Owner doit avoir un Backlog de produit de fonctionnalités ordonnancé, ...