Les ports d’administration

En dehors des interfaces réseau, le routeur est pourvu de deux interfaces de type série asynchrone, nommées port console et port auxiliaire et dédiées à l’administration du système. Le port console autorise un accès local et l’administrateur l’utilisera plutôt pour réaliser la configuration initiale du routeur. En effet, une fois configuré et en exploitation, le routeur est accessible par le réseau et l’administrateur peut en assurer la gestion à l’aide d’une session TELNET ou SSH (Secure Shell, version sécurisée destinée à remplacer TELNET). La seconde interface série, nommée port auxiliaire permet un accès de l’administrateur à distance. Un scénario possible est de reprendre la main sur l’équipement distant quand l’administrateur n’y parvient plus par le réseau. Pour profiter de cette possibilité, il faut avoir été prévoyant, c’est-à-dire avoir installé un modem au voisinage du routeur et avoir amené une ligne du réseau téléphonique commuté sur ce modem, ce qui revient à attribuer un numéro de téléphone au routeur. Une exception cependant : les routeurs de la gamme 800 ne disposent que d’un seul port série asynchrone destiné à l’administration. Appelé « console...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EISECIS.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Chapitre 3 - Gestion de trafic par liste d'accès (ACL)
Suivant
Définition d'un contexte d'atelier