Introduction

Il y a aujourd’hui en France presque autant de téléphones mobiles que de personnes. La saturation est si proche que le régulateur des communications, l’ARCEP, a ouvert dès mai 2009 la possibilité d’attribuer des numéros de téléphone mobile débutant par « 07 », en sus du désormais traditionnel « 06 » (ARCEP, décision n°2009-0406 relative à l’ouverture de la tranche de numéros commençant par 07, 5 mai 2009).

Avec près de 68,6 millions de cartes SIM en France métropolitaine selon l’observatoire de l’ARCEP, il est naturellement tentant pour un annonceur de prospecter par ce média, qu’il s’agisse de SMS ou de MMS. Les vertus commerciales sont simples : c’est un moyen qui permet de communiquer directement et personnellement avec le prospect, de lui exposer une information commerciale simple, le tout à moindre coût (http://www.arcep.fr/index.php?id=12806#c92320).

L’intérêt des annonceurs pour ce média a redoublé avec le développement des smartphones, qui permettent de communiquer de façon élaborée (par des applications ou des widgets), avec des possibilités d’interactivité sans cesse plus innovantes (notifications en mode push, géolocalisation, réalité augmentée…).

Néanmoins, le marketing mobile, c’est-à-dire...

couv_DPGJECEM.png

Découvrez 

le livre :

Aussi inclus dans nos :

Précédent
Quiz
Suivant
Le développement d’une application pour smartphones