Assurances

Des objets sont capables de récolter et transmettre des informations sur l’habitation, la conduite ou le train de vie d’un utilisateur. Il n’est pas difficile de comprendre pourquoi les compagnies d’assurance y ont vu un intérêt pour l’observation de leurs clients. En effet, les fonctionnalités d’enregistrement des objets connectés sont une aubaine pour ce secteur, car ils lui permettent de proposer de nouveaux services en fonction du comportement de l’assuré. « Prévenir plutôt que guérir », voilà le but adopté en incitant les clients à adopter un comportement exemplaire.

Il est tout à fait probable que l’intégration des objets connectés dans le domaine des assurances s’accentue davantage avec les années, car le système profite à tout le monde : aux assureurs, qui réduisent les risques et diminuent les coûts, aux assurés, qui deviennent plus prudents et bénéficient de certaines remises, aux fabricants d’objets connectés surtout, à qui les partenariats effectués avec les compagnies d’assurance profitent directement.

Il existe trois domaines dans lesquels les assurances utilisent efficacement l’Internet des objets : l’habitation, le transport et la santé.

1. Habitation

Surveiller son habitation passe forcément par l’intégration de capteurs...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_DPOC.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
e-santé
Suivant
Agriculture