Sommaire

Logical Volume Manager

La gestion traditionnelle des disques - une ou plusieurs partitions par disque, chacune pouvant contenir un système de fichiers ou un espace de swap - impose des limites contraignantes en termes de souplesse d’utilisation et d’évolutivité, en particulier :

  • Un système de fichiers ne peut pas occuper plusieurs disques (en dehors des techniques RAID).

  • La taille maximale d’un système de fichiers dépend de la taille de la partition qui le contient et il est délicat d’augmenter la taille d’une partition, et donc de son système de fichiers.

Ces différentes limitations et contraintes ont conduit à proposer un nouvel outil de gestion de l’espace de stockage, le Gestionnaire de volumes logiques (LVM, Logical Volume Manager). Gestionnaire de volumes logiques

Le principe est de mettre en place une couche logique intermédiaire entre les gestionnaires de systèmes de fichiers et le matériel de stockage. Le gestionnaire de systèmes de fichiers voit des volumes logiques au lieu de partitions ou de disques. Ces volumes logiques sont gérés par le gestionnaire LVM, qui fait le lien avec les périphériques utilisés. De cette manière, on peut s’affranchir de la plupart des limites évoquées précédemment :

  • Un système de fichiers peut s’étendre sur plusieurs disques physiques.

  • On peut beaucoup plus facilement augmenter la taille maximale d’un ...