L’organisation de nos exigences

Le principe d’organisation des exigences que nous préconisons est extrêmement radical et simple. La hiérarchie se décompose dès la racine en autant de folders qu’il existe de catégories d’exigence :

images/03EP19.png

Nous les numérotons de 1 à 5 en préfixant les noms des dossiers qui, alors, ne contiennent que trois types d’objet :

  • Des sous-folders pour subdiviser chacune des 5 hiérarchies.

  • Des groupes pour poursuivre ces 5 subdivisions.

  • Des exigences de la catégorie mentionnée dans le nom de la racine à l’exclusion de toute autre catégorie.

  • Des sous-exigences éventuellement, de la même catégorie que leur parent, mais sur un unique niveau de profondeur.

À aucun moment nous ne dérogerons à ce principe d’organisation et nous vous recommandons de ne JAMAIS y déroger vous-même. Ce principe est l’enseignement principal que vous devez retenir pour utiliser QC.

De la sorte, la couverture des exigences est homogène à l’intérieur de chacune des 4 hiérarchies - le folder 1 des Business n’étant jamais concerné par des tests.

1. L’organisation des exigences Business

Selon la typologie de workflow choisie, nous proposons deux organisations différentes des exigences Business. Celles-ci sont cependant ressemblantes dans leurs principes, comme nous allons le voir.

a. Pour le workflow n°1 sans...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EPALMQC.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Customisations conseillées : deux possibilités
Suivant
Le module Management