Sommaire

Utilisation de Prolog

Coder un système expert en programmation objet se fait, mais ce n’est pas le paradigme de programmation le plus adapté. Les langages en programmation logique sont faits pour exécuter ce type de tâche. L’écriture de code sera alors plus simple, toute la logique du moteur étant déjà implémentée dans le cœur du langage.

1. Présentation du langage

Prolog, pour PROgrammation LOGique, est un des premiers langages de ce paradigme, créé en 1972 par deux Français, Alain Colmerauer et Philippe Roussel.

Ce n’est cependant pas le seul langage en programmation logique. On peut aussi citer Oz ou CLIPS. Ces langages se rapprochent de ceux de programmation fonctionnelle (LISP, Haskell...) qui peuvent être utilisés pour des systèmes experts. 

Prolog contient un moteur d’inférences à chaînage arrière, avec backtracking. On lui donne un but (qui doit être un fait) qu’il va essayer de résoudre. Si ce but contient une variable, alors il cherchera toutes les valeurs possibles pour celle-ci. Si le but contient un attribut, alors il confirmera ou infirmera le fait.

Prolog fonctionne sur la base de prédicats. Chaque prédicat peut être soit un fait avéré, soit un fait inféré grâce à des règles. Par exemple ordre(3) est un prédicat avec un paramètre qui est un fait donné par l’utilisateur. ...