Sommaire

Réplication synchrone

Par défaut, la réplication intégrée est asynchrone, c’est à dire que la transaction dans le serveur « primary » est validée avant d’être répliquée. Il est possible de configurer la réplication en mode synchrone afin de répliquer les données avant de valider la transaction. Par défaut, les données sont répliquées, mais pas immédiatement visibles dans l’instance « standby ». À partir de la version 9.6 de PostgreSQL, il est possible de configurer la réplication pour qu’elle soit synchrone jusqu’à la visibilité des données dans l’instance « standby ».

Une instance « standby » doit être déclarée dans la directive synchronous_standby_names de l’instance « primary ». Cette directive peut contenir une liste de noms, séparés par des virgules, ou des combinaisons avec les opérateurs FIRST ou ANY, comme expliqué au chapitre Exploitation. Chaque instance « standby » s’identifie en utilisant le paramètre application_name de la chaîne de connexion primary_conninfo du fichier recovery.conf.

Une fois l’instance « standby » démarrée pour prendre en compte ce paramètrage, il est nécessaire de vérifier l’état ...