Sommaire

Le cycle incrémental Cycle incrémental

Le cycle incrémental ou itératif consiste à diviser les exigences en plusieurs paquets et à réaliser un cycle en cascade ou en V pour chaque paquet. Le logiciel est donc livré en plusieurs fois avec des fonctionnalités qui sont de plus en plus complètes à chaque livraison. Les livraisons incrémentales sont de qualité, testées et livrables au client. Toutefois, ces livraisons peuvent être un mélange de livraisons internes ou externes. Le nombre d’incréments est à définir en fonction de la taille du projet et des besoins internes ou du client. Trop peu de livraisons peuvent limiter l’intérêt du processus qui se rapprochera d’un cycle en V classique (ou d’un cycle en cascade) tandis que trop de livraisons risquent de mettre trop de pression sur le projet et dégrade l’efficacité.

Dans les modèles en V ou en cascade, les exigences doivent être complètement disponibles et raffinées très tôt dans le processus. De plus tout changement est délicat puisqu’il nécessite un nouveau cycle ou l’arrêt du cycle en cours pour le recommencer. Il est évident que ces cycles simples ne sont pas très adaptés à des logiciels gros et complexes, car dans ce genre de projets, il y a de fortes chances que les exigences changent plus ou moins fréquemment et qu’elles ...