Sommaire

Récapitulatif

Le web sémantique, qui complémente le web en donnant une sémantique aux données, a de multiples usages. Il s’emploie en tant qu’outil de classification des ressources, ou encore comme outil d’intégration d’informations provenant de sources hétérogènes, ou bien en tant qu’agent logiciel intelligent. En gestion des connaissances, le web sémantique peut s’employer pour la capture, le partage, la distribution et la création de la connaissance organisationnelle.

Au cœur du web sémantique réside l’ontologie. L’ontologie est le document interopérable qui représente la sémantique des données du Web. C’est le W3C, l’organisme de réglementation du Web, qui définit la structure XML nécessaire à l’exploitation du web sémantique. La pile technologique est un standard du W3C comprenant une couche URI/IRI pour nommer de manière unique les ressources du Web, un langage de balise XML, un modèle de données RDF, un vocabulaire RDFS, un langage ontologique OWL, un langage de requêtes SPARQL, un langage de règles (RIF) ainsi qu’un mécanisme de cryptographie des ressources. La normalisation de l’URI/IRI, du RDF/RDFS de l’OWL, du RIF et du SPARQL aura permis une collaboration orientée des divers intervenants du domaine pour le développement d’outils robustes et efficaces.