Un besoin de confidentialité pour servir l’utilité BESOINS:Confidentialité

Le tissu relationnel numérique de chaque acteur pose également question de par son hétérogénéité. Chacun juge comme il le souhaite sa démarche de gestion globale de ses contacts.

Au départ, la stratégie de gestion des contacts est simple, puis elle s’enrichit, se complexifie, se déstructure. Et comme les réseaux sociaux ne permettent pas ou rendent l’organisation de ses contacts trop compliquée, cela finit par donner une gestion chaotique des contacts, ce qui rend les publications parfois maladroites.

Par exemple, au début on ajoute uniquement ses amis proches, puis peu à peu ce cercle s’élargit, puis quelques collègues de travail. On oublie de supprimer de ses contacts quelques personnes et puis un jour on publie une information que certaines personnes n’auraient pas dû voir directement ou indirectement.

Même si, globalement, la fonctionnalité technique de gestion de visibilité de publication est bien faite (lorsque vous spécifiez "visible uniquement par telles personnes" cela est globalement fiable), c’est souvent l’utilisateur qui est dépassé par la complexité et/ou son manque de disponibilités pour bien gérer la visibilité de sa publication.

En conséquence, on publie sans réaliser pleinement qui lira et les conséquences...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_MB7RESSO.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Un besoin de maturité numérique pour servir l’utilité
Suivant
Pourquoi les médias sociaux ont changé la face d’Internet