Sommaire

Particularités des différents types de données SQL SERVER:Données ORACLE:Données DB2:Données

Comme nous l’avons aperçu dans le chapitre précédent, lors de la création de notre premier TCD basé sur PowerPivot, de nombreuses sources de données sont supportées. Avant d’entrer dans le détail de chacune de ces sources, reprenons la liste pour donner une idée plus claire de ce qui est possible. PowerPivot classe ces sources de données en quatre catégories :

  • Bases de données relationnelles : les bases de données sont les sources de données les plus utilisées. PowerPivot supporte évidemment SQL Server, y compris ses variantes SQL Azure (base de données dans le Cloud) et Parallel Data Warehouse (entrepôt de données). Mais de nombreux autres moteurs de bases de données sont également disponibles : Access, Oracle, Teradata, Sybase, Informix, IBM DB2. Enfin, PowerPivot peut importer de la donnée par une connexion ODBC ou OLEDB, ce qui ouvre la porte à virtuellement n’importe quel moteur de bases de données relationnelles.

  • Sources multidimensionnelles : PowerPivot peut récupérer les données pour créer son propre cube depuis un autre cube dans SQL Server Analysis Services.

  • Flux de données : les flux de données accessibles par HTTP sont reconnus comme des sources de données à part entière ...