Énoncé 7 Attribution d’adresses IPv6 stateless

Durée : 15 minutes

Le paramétrage des interfaces peut se faire de manière statique (manuellement) ou automatique (dynamiquement). Dans le second cas, on parle d’autoconfiguration en IPv6. Cette autoconfiguration peut se faire sans état (stateless) ou avec état (stateful).

En autoconfiguration stateless, la présence d’un DHCP n’est pas obligatoire. L’attribution de l’adresse est réalisée par le client à l’aide du routeur. Le routeur indique au client le préfixe du réseau auquel il appartient. Le client utilise ensuite son adresse EUI-64 ou en génère une pour compléter son adresse. Cependant, des paramètres devront être saisis manuellement (suffixe DNS, etc.).

En vous appuyant sur la configuration réalisée dans le premier atelier, configurez les routeurs R0 et R1 pour assurer l’autoconfiguration stateless.

Voici le schéma de l’atelier :

images/07bTP01.PNG

À la suite de la mise en place de l’atelier, configurez les routeurs R0 et R1 :

  • Activez l’autoconfiguration stateless.

Pour tester la configuration, depuis un poste client connecté au réseau 2001:db8:0::/64 ou 2001:DB8:2::/64, vérifiez le paramétrage IPv6 (commande ipconfig sur les systèmes Windows). Depuis un client, effectuez un ping, par exemple, ping 2001:DB8:2::2.

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_TP5CIS.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Énoncé 6 Routage dynamique avec EIGRPv6
Suivant
Énoncé 8 Configuration d’un DHCP IPv6