Sommaire

Deux autres exemples de transformation

Outre les transformations du contenu de la colonne, dont nous avons vu un certain nombre dans la section précédente, deux opérations courantes permettent de travailler sur la structure des données.

La première consiste à utiliser comme source un tableau croisé et à rétablir la structure en colonnes dont a besoin Power BI (il s’agit donc de « décroiser » ou dépivoter le tableau). La seconde consiste à ajouter les lignes d’une ou plusieurs tables à celle d’une autre table ayant la même structure. Par exemple si une feuille contient des données pour le mois de janvier, la suivante les données du mois de février, et ainsi de suite, vous pouvez souhaiter regrouper ces données dans une seule table, notamment pour être en mesure de les comparer.

Dépivoter un tableau croisé

La structure sous forme de table est nécessaire à Power BI : par table, il faut comprendre une structure reposant sur des colonnes identifiant des champs distincts, dont chaque ligne constitue une valeur.

Pour cette raison, l’exploitation des données d’un tableau croisé (ou encore TCD, ou pivot) n’est pas directement possible pour Power BI : une opération initiale est nécessaire, qui va permettre de restructurer les données croisées dans un tableau en colonnes, sans perdre la moindre information.

Le fichier Tableau ...