Sommaire

Résolution inverse DNS:inverse

Dans le chapitre précédent, nous avons parlé de la résolution de noms d’hôte en adresses IP (en anglais : forward resolving). Il existe également la résolution inverse (en anglais : reverse resolving), parfois abrégée en rDNS (reverse DNS) : la recherche du nom d’hôte pour une adresse IP. Nom d’hôte

Normalement, ce DNS inverse est pris en charge par l’hébergeur. Pour associer un nom d’hôte à l’adresse IP du serveur, l’administrateur système se connecte à l’interface web de l’hébergeur et saisit le nom d’hôte principal, vert.example.com dans notre cas, dans le formulaire mis en place à cet effet.

Comme beaucoup de serveurs courriel refusent des messages provenant des hôtes sans enregistrement DNS inverse, cet enregistrement est crucial. Si vous ne le trouvez pas dans l’interface web de votre hébergeur, contactez-le pour vous renseigner.

En complément nécessaire pour installer un serveur interne, voici le fichier zone pour faciliter le DNS inverse pour le domaine example.com utilisant la plage d’adresses IP 198.51.100.152/29 (198.51.100.152 - 198.51.100.159) :

$ORIGIN 100.51.198.in-addr.arpa. 
$TTL 2d 
@    IN    SOA    ns.example.com. sysadmin.example.com. ( 
                       2020011502 ; ...