Les conditions d’impression

1. La bobine sur l’imprimante 3D

Lorsque l’on utilise la bobine, on la sort de son stockage. Si elle est à l’air libre quelques jours, ce n’est pas bien grave. Le filament n’aura pas le temps de se détériorer. Il faut compter quelques mois avant de voir une différence à l’impression. Il n’est pas nécessaire de décharger la bobine après chaque impression, elle peut très bien rester chargée à froid dans l’imprimante 3D.

Certains puristes imprimeront depuis une DryBox ou encore une PolyBox pour maintenir la qualité du filament en tout instant.

2. L’environnement et l’adhérence intercouche Adhérence:intercouche

Une pièce correctement imprimée dans de bonnes conditions d’impression aura des propriétés mécaniques en cohérence avec le matériau d’impression : résistance à la traction, élongation à la rupture, résistance à l’impact et résistance à la chaleur.

Ce sont également les conditions environnementales d’impression qui vont définir l’adhérence intercouche. Ce terme désigne la résistance à l’élongation dans le sens perpendiculaire aux lignes d’impression. Si ces lignes, soumises à une faible traction, se décrochent, l’adhérence intercouche est faible. Si, au contraire...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_LF3DIMP.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Le stockage des bobines
Suivant
Les dérouleurs de bobine