Vue d’ensemble

L’architecture Multitenant apparue en version 12c est une solution qui permet de simplifier la consolidation des bases de données sur un serveur, une base de données conteneur (Container Database - CDB) pouvant héberger plusieurs bases de données enfichables (Pluggable Database - PDB).

Avant la version 19c, pour toutes les éditions (Standard et Entreprise), sans l’option Oracle Multitenant, une seule base de données enfichable pouvait être créée dans la base de données conteneur (mode single-tenant), ce qui présente un faible intérêt. À partir de la version 19c, cette limite est passée à trois bases de données enfichables, là encore dans toutes les éditions (Standard et Entreprise).

Par ailleurs, jusqu’à maintenant, cette architecture Multitenant n’était pas obligatoire et il était possible de créer des bases de données "traditionnelles", sans base de données conteneur (architecture dite "non CDB"). Cependant, depuis la version 12c, l’architecture traditionnelle non CDB est dépréciée et elle n’est plus supportée en version 20; à partir de cette version, il ne sera a priori plus possible de créer des bases de données non CDB.

Dans ce chapitre nous verrons les différentes opérations qui peuvent être effectuées sur les PDB (déplacement, clonage...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_RI19CORAA.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Utiliser Oracle SQL Developer
Suivant
Présentation de l'architecture