Introduction

Durée

2 heures 30

Mots-clés

RIPRIP, IGRPIGRP, Routage statiqueroutage statique

Objectifs

  • Mettre en place du routage statique.

  • Utiliser des protocoles de routage dynamique.

L’intérêt premier des routeurs est d’assurer le passage des paquets entre deux réseaux. Il existe plusieurs méthodes pour configurer le routage, de façon statique ou dynamique.

Le routage statique suppose que toutes les tables de routage soient créées sur papier avant d’être saisies sur les routeurs. Le routage statique présente principalement deux avantages : la sécurité et le coût nul en terme de bande passante générée par le maintien des tables de routage. 

Le routage dynamique impose la configuration d’un protocole de routage, il en existe plusieurs que l’on peut classer par type (vecteur de distance, état de liens, hybride) ou par utilité (petit ou grand réseau). Chaque protocole de routage présente ses avantages et ses inconvénients. Ce chapitre s’intéresse entre autres à la configuration de protocoles simples à mettre en œuvre : RIP (Routing Information Protocol), RIP version 2, IGRP (Interior Gateway Routing Protocol).

Utilisez régulièrement la commande show ip route pour vérifier les tables de routage.

Matériel à prévoir

Les travaux pratiques suivants sont basés sur les routeurs de la série 1900, 2600...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_TP5CIS.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Corrigé 5 Utilisation du protocole CDP
Suivant
Prérequis