La démarche proposée pour un audit de maturité Audit de maturité

Avant tout travail sur la mise en place des bonnes pratiques ITIL, il faut effectuer un état des lieux : qui fait quoi ? Quels sont les processus structurés, documentés, suivis et réellement contrôlés (mesurés avec des indicateurs factuels) ? Qui sont les acteurs ?

Enfin, il faut identifier les priorités dans les actions, les planifier et les budgétiser.

La démarche proposée, basée sur ces questionnaires couvre l’ensemble des recommandations identifiées dans les bonnes pratiques ITIL, ce qui permet de l’appliquer lors d’un état des lieux pour initialiser une démarche ITIL, mais aussi pour un audit après un déploiement de processus ou pour une préparation à la certification ISO 20000. ISO 20000

Les questionnaires originels de l’OGC couvraient comme on l’a précisé précédemment, les processus définis par les bonnes pratiques ITIL version 1 et version 2. Il faudra les adapter au contexte de l’entreprise, voire en créer d’autres pour les processus ITIL V3 non couverts par la démarche. Il faut sélectionner les processus à auditer, adapter les questions à l’environnement déployé, faire valider ces questionnaires par la direction informatique, identifier les personnes interviewées…

Les plans d’action qui sont...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EPITIMAT.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
La maturité ITIL des entreprises
Suivant
Conclusion