Première approche de l’intrication quantique Intrication quantique

1. Propos introductif

Deux grands principes sont utilisés en informatique quantique, comme nous le verrons dans les sections à venir. En l’occurrence, ce sont la superposition quantique - que l’on a déjà vue - et l’intrication quantique ou enchevêtrement quantique, qui est l’objet du présent chapitre. Sans doute que ce second concept est moins présent dans la culture populaire que la superposition quantique. En effet, on ne compte plus les mentions plus ou moins discrètes au paradoxe du chat de Schrödinger dans des séries comme The Big Bang Theory ou Futurama. Toutefois, l’intrication n’est pas totalement en reste. On peut ainsi remarquer que dans le film Ant-Man et la Guêpe, sorti en 2018, le « lien » quantique qui relie Janet van Dyne (l’ancienne guêpe), piégée depuis trente ans dans l’espace subatomique, et Scott Lang (l’homme fourmi) est expliqué par l’enchevêtrement quantique. Enchevêtrement quantique

De quoi s’agit-il en quelques mots ? Il s’agit d’un phénomène qui lie deux particules, potentiellement très éloignées l’une de l’autre, leurs états respectifs étant liés. On parle alors d’états intriqués ou d’états enchevêtrés.

Ci-dessous, voici deux premières...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_DPQINF.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Vérification de la superposition quantique
Suivant
Le paradoxe EPR