Les années 90 : les fondations industrielles

En 1990, la société EOS GmbH est fondée en Allemagne. Cette société développe le premier système EOS Stereos pour la production d’applications destinées à l’impression 3D. Aujourd’hui, la qualité de fabrication de la société EOS est reconnue, notamment pour sa technologie de frittage sélectif par laser (SLS) pour plastiques et métaux.

En 1992, la société Stratasys dépose enfin le brevet de la technologie FDM (Fused Deposition Modeling) qui leur a permis ensuite de commercialiser les premières imprimantes 3D à dépôt de fil à usages professionnel et individuel.

Entre 1992 et 2000, de nombreuses sociétés émergent dans le domaine de la fabrication additive, avec des technologies toutes aussi différentes les unes que les autres. On retrouve le développement de la technologie Arcam MCP et de la SLM (Selective Laser Melting), qui est aujourd’hui utilisée dans l’industrie aéronautique et automobile. La technologie d’impression par jet d’encre du MIT est reprise par la société ZCorp lors du développement de la Projection de liant (Binder Jetting). Cette technique donne lieu à la Z402, une imprimante 3D produisant des modèles grâce à la projection d’un liant à base d’eau, de poudre de plâtre et d’amidon.

C’est...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_LF3DIMP.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Les années 80 : genèse de l'impression 3D
Suivant
Les années 2000 : une décennie d'innovations