Objectifs du chapitre et prérequis

Dans le chapitre précédent, vous avez abordé le principe de compilation d’une image Docker. L’accent va maintenant être mis sur l’automatisation de cette tâche. En effet, les images Docker sont rarement compilées manuellement.

Dans le cas de certains sites (GitLab ou GitHub), cette automatisation est prise en charge à l’aide de fichiers YAML à ajouter à la racine du dépôt Git. Un exemple avec GitLab sera présenté pour comprendre le principe de fonctionnement.

Une autre méthode sera présentée en s’appuyant sur Jenkins et prendra en charge également l’aspect déploiement continu. Le successeur Jenkins X sera également présenté de manière succincte.

Au niveau des prérequis, vous devrez avoir une connaissance minimale sur l’utilisation de Git comme par exemple :

  • ajouter un fichier,

  • modifier le contenu d’un dépôt,

  • pousser le contenu sur un dépôt distant (GitHub, GitLab, BitBucket, etc.),

  • mettre en place des hooks d’événements.

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EPKUB.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Utilisation de registres Docker privés
Suivant
Compilation à l’aide de GitLab