Le contrôleur Ingress Google Contrôleur Ingress Google

1. Prérequis

La suite de l’exercice se fera sur un cluster créé à l’aide du service managé Kubernetes de Google.

Pour plus de détails sur cette création, vous pouvez vous reporter à la section dédiée à la mise en place d’un cluster à l’aide du service managé de Google.

2. Présentation du contrôleur GLBC Contrôleur GLBC

Sur le service managé de Google, le choix a été fait d’intégrer un contrôleur Ingress maison. Ce contrôleur s’appuie sur le service de répartiteur de charge de Google (GLB).

Le pod associé à ce service porte le label k8s-app=glbc. La consultation des pods associés à ce label se fera à l’aide de la commande suivante :

$ kubectl -n kube-system get pods -l k8s-app=glbc 

La commande doit alors afficher le contenu suivant :

NAME                             READY   STATUS    RESTARTS   AGE 
l7-default-backend-7ff48c-ffd7   1/1     Running   0          1d 

Contrairement à un contrôleur Ingress Nginx, ce contrôleur n’a pas besoin de pods pour la partie proxy inverse. Cet aspect est pris en charge directement par l’API de Google.

3. Déploiement de MailHog

a. Préparation...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_EPKUB.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Le contrôleur Ingress
Suivant
Le contrôleur Ingress Nginx