Les entrées et les sorties Entrée Sortie

L’Arduino est conçu pour communiquer avec son environnement. Pour cela, il possède deux rangées de connecteurs Dupont femelles. La carte sert d’interface, les broches sont reliées directement au microcontrôleur. Mais leur emplacement est normalisé. Cela permet à tous les modèles d’utiliser les mêmes cartes d’extension.

L’Arduino Uno dispose de quatorze entrées ou sorties numériques ainsi que six entrées analogiques, qui peuvent au besoin se transformer en bornes numériques.

Cependant, un connecteur ne peut pas être en même temps une entrée et une sortie. Il faut indiquer sa fonction dans le programme avant de pouvoir l’utiliser.

Les entrées peuvent recevoir entre 0 et 5 V. Les entrées numériques ne reconnaissent que deux situations, soit elles détectent une tension (entre 3 et 5 V), c’est la valeur haut (HIGH ou 1), soit elles n’en détectent pas (entre 0 et 1,5 V), c’est la valeur bas (LOW ou 0). Entre 1,5 et 3 V, il n’est pas possible de savoir avec certitude quelle valeur sera relevée par l’entrée numérique (0 ou 1). Les entrées analogiques sont beaucoup plus précises, elles peuvent prendre 1024 valeurs de 0 à 1023 en fonction de la tension qu’elles mesurent. Par exemple, lorsqu’une entrée analogique est exposée à une tension...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_LF2ARD.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Le microcontrôleur
Suivant
Le contrôleur USB