Définition de classe

Une classe est définie par ses attributs, les méthodes qu’elle déclare et la classe de base dont elle hérite. Nous avons vu qu’il existe trois modes de visibilité dont voici l’équivalent Delphi lors de l’implémentation.

Visibilité

Implémentation

publique

public

Public

protégée

protected

Protected

privée

private

Private

Par défaut, si rien n’est spécifié, la classe de base est TObject. Ainsi, en Delphi, chaque classe hérite au minimum de toutes les méthodes et tous les champs publics et protégés de TObject.

Il est préférable de toujours déclarer son constructeur et son destructeur (ces notions sont expliquées dans les prochaines sections), même s’ils ne font rien de plus que les constructeurs et destructeurs hérités.

Ci-dessous est présentée la déclaration d’une classe d’exemple dont le nom est TMyClass.

type 
 TMyClass = class(TObject) 
 private 
   FField1 : integer;      
 public 
   function GetField1 : integer; 
   constructor Create; 
   destructor Destroy;override; 
end; 
  • Le mot réservé type sert à identifier le début de la déclaration de la classe. type

  • Le mot réservé class montre qu’il s’agit de la définition d’une...

Pour consulter la suite, découvrez le livre suivant :
couv_RIDELPH.png
60-signet.svg
En version papier
20-ecran_lettre.svg
En version numérique
41-logo_abonnement.svg
En illimité avec l'abonnement ENI
130-boutique.svg
Sur la boutique officielle ENI
Précédent
Principes de la programmation objet
Suivant
Mise en pratique - Application pour la location de véhicules